Construction d’une piscine étape par étape

Durables et esthétiques, les piscines enterrées continuent d’avoir la cote auprès des particuliers. Leur construction est issue d’un travail de longue haleine incluant de nombreuses étapes. Découvrez ces principales phases du chantier.

Construction d’une piscine étape par étape

Un point sur la règlementation

Il est essentiel de prendre d’abord connaissance de la règlementation entourant la construction de piscine. Les démarches à entreprendre dépendent de la taille de votre bassin. Une piscine d’une surface de 10 m2 à 100 m2 avec un abri de moins de 1,80 m ne nécessitera qu’une déclaration de travaux. Si elle fait plus de 100 m2, il va falloir obligatoirement demander un permis de construire. Il est aussi recommandé de consulter le Plan Local d’Urbanisme disponible en mairie pour connaître les éventuelles contraintes imposées par la commune.

L’implantation de la piscine et sa forme

Une piscine doit de préférence être installée dans un endroit ensoleillé, protégé du vent et surtout dégagé d’arbres, car les feuilles mortes qui tombent rendent très contraignant le nettoyage. Réfléchir au type de piscine est aussi indispensable. Si celle-ci va servir aux entraînements sportifs, un couloir de nage ou autre bassin long sera conseillé. En cas d’usage familial, un bassin large est plus adapté avec une pente progressive. En général, les piscines dotées d’un fond de 1,50 m sont les plus courantes. Sinon, vous pouvez choisir un fond avec une pente de 1,2 m puis une autre pente de 2 m cette fois-ci. Et pour ce qui est de la forme, elle dépendra surtout de la configuration du terrain. Piscine ovale, rectangulaire, octogonale, ronde, les possibilités sont multiples. Voir ici pour tout savoir sur les piscines et leurs formes.

Le traçage

Une fois tous les éléments ci-dessus éclaircis, il est de temps de commencer les choses sérieuses. Les travaux débutent toujours par un traçage qui sert à la délimitation et au marquage de la place du bassin. Inutile d’envisager de creuser le sol sans avoir préalablement effectué ce traçage. De la précision et de la rigueur sont nécessaires pour faire les mesures. Des piquets et des cordeaux à tendre serviront à cette délimitation.

Les travaux de terrassement du terrain

Maintenant que la piscine est délimitée, il est temps de creuser l’emplacement du bassin à la bonne profondeur. La terre devra être évacuée et conservée, car elle servira encore aux travaux de remblaiement. Avant l’opération, l’entreprise de terrassement analyse le sol pour éviter d’être confrontée à des soucis techniques dus à la composition du sol. Les tranchées qui accueilleront les canalisations sont à prévoir au cours de cette étape.

Le drainage : un ouvrage indispensable

Il ne faut surtout pas minimiser les travaux de drainage, car ils vont favoriser les écoulements des eaux. L’opération est indispensable pour assurer la stabilité et la solidité de la piscine. La pose de drain s’effectue surtout sur les sols en pente ou argileux. Elle va permettre de faire dériver l’eau qui s’écoule dans sol et qui finit par fragiliser les parois du bassin.

Le montage de la piscine

La prochaine étape consiste à monter la structure à partir des matériaux sélectionnés qui serviront à édifier les parois et le sol de la piscine. Puis, les pièces comme les buses de refoulement ainsi que les skimmers doivent être scellées pour que l’eau puisse circuler. Il faut ensuite faire les raccordements nécessaires du point de vue électrique, mais aussi concernant les canalisations. Après les travaux de remblaiement et la mise en place des margelles, la construction s’achève avec la mise en eau qui permet notamment de tester la pompe, la filtration et autres.

Écrit par Didier le dans Artisanat

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : 8idpnj3g79