3 métiers autour des espaces verts

paysagiste

Privés ou publics, nombreux d’entre vous l’ignorent sans doute, mais la beauté des jardins et des parcs dépend surtout du travail des personnes qui y oeuvrent quotidiennement. Ces trois métiers liés aux jardins sont absolument à connaître.

Le jardinier

Lorsque votre emploi du temps vous le permet, il vous est sans doute déjà arrivé de jouer les apprentis jardiniers. Mais savez-vous en quoi consiste réellement ce métier ? D’ores et déjà, le premier rôle du jardinier est l’entretien des espaces verts. Plus précisément, parmi ses principales tâches figure la préparation des sols, la réalisation des semis, des plantations et des boutures, la fertilisation avec du compost, mais il s’occupera également de l’arrosage, du désherbage, de la tonte du gazon, notamment s’il y a une pelouse ou un stade à entretenir.

Mais le jardinier est aussi le garant de la santé des plantes, des arbres et des fleurs, ainsi que de leur protection et de leur hivernage. Et de temps en temps, le jardinier ou la jardinière sera amené aussi à faire des petits travaux de bricolage comme la pose d’un système d’arrosage ou la fabrication d’un hôtel à insectes.

Si pour vous aussi jardiner est devenu une véritable passion, le très bon site de jardinage de Le Monde regorge de nombreux conseils. N’hésitez pas à les mettre à profit !

Le paysagiste

C’est à un paysagiste que l’on fait appel en cas de création ou de réaménagement d’un nouveau jardin, d’un parc ou d’une terrasse. Avant tout, grand amoureux de l’environnement et de la nature, ce professionnel fait régulièrement appel tant à sa créativité, qu’à son imagination pour transformer les espaces et les paysages.

Et collaborant toujours avec plusieurs corps de métier, ce chef de projet doit être à même de gérer une équipe. Son travail commence alors dès la conception des plans et des esquisses, puis de l’organisation et du bon déroulement des travaux. Et en cas de besoin, un architecte paysagiste peut aussi prendre en charge les démarches administratives. Certains grands travaux nécessitent en effet l’obtention d’un permis de construire.

D’ailleurs, ces dernières années, cet architecte d’extérieur est de plus en plus consulté dès qu’il est question de grands bouleversements comme la construction d’un rond-point par exemple. Particuliers, entreprises, collectivités publiques… À noter que le paysagiste est sollicité de partout.

L’élagueur

élagueur

Communément aussi appelé randonneur des cimes, l’élagueur est un métier à risques. En effet, responsable de l’entretien des grands arbres, ce grimpeur opère la majorité du temps à plusieurs mètres du sol. Voici un emploi qui n’est pas à la portée de tout le monde, particulièrement des personnes qui souffrent de vertige, ou qui ont peur du vide.

Qui plus est, pour la coupe et la taille des cimes et des branches mortes, l’élagueur devra également manipuler des outils souvent lourds pour ne citer que la scie égoïne, le sécateur hydraulique, voire même une tronçonneuse. C’est pourquoi une bonne condition physique est, entre autres, aussi exigée.

Enfin, à la demande des propriétaires, ce professionnel abat également les arbres. Et c’est à lui aussi de prendre la décision de l’abattage, s’il se trouve en face d’un arbre condamné.

Écrit par Didier le dans Artisanat

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : p6tvmwkmyu